Culture foot

Dossier – Remondata : La Data aujourd’hui – 3/3

Troisième et ultime volet de la Remondata. Vous allez être incollable sur le sujet.

Après avoir compris le rôle des fournisseurs de data, les bénéfices de la data, voyons comment elle est utilisée aujourd’hui.

D’importants moyens implantés dans certaines structures

De nombreux clubs se sont d’ores et déjà bien intégrés dans la transformation numérique. On peut citer parmi ceux-ci Hoffenheim et Corinthians. Les premiers s’imposant comme prototype d’un patron plus que reconnu dans le monde du progiciel, le second comme convaincu par les innovations apportées par la Data, nouant un solide partenariat avec un géant américain de la donnée.

Outre-Rhin, le propriétaire d’Hoffenheim n’est autre que Dietmar Hopp, le cofondateur de SAP, géant de l’édition de logiciel européen. Grâce à de nombreuses années d’investissement, ce village d’à peine plus de 3000 habitants a réussi à se hisser en Bundesliga (avec une superbe première saison en 2008 notamment). Tout ceci grâce à des logiciels poussés et des millions de data générés chaque jour, des U12 aux professionnels. Le modèle du club centré sur le potentiel et la jeunesse a su faire éclore des talents tels que Roberto Firmino, Nicklas Süle ou encore Demba Ba.

Cette philosophie a été suivie par d’autres. On peut notamment citer les brésiliens de Corinthians. Au programme : un partenariat de 10 ans avec IBM, afin d’améliorer non seulement les performances de l’équipe mais également d’optimiser les infrastructures et les services aux supporters. Pour ce faire, des caméras et la technologie RFID, consistant à récupérer des données à distance à l’aide de puces et in fine de collecter le plus de données possibles. Ce sera ensuite la célèbre intelligence artificielle d’IBM « Watson » qui les traitera pour proposer des solutions d’amélioration.

Hopp hopp hopp

Au-delà des impressionnants moyens déployés, ces méthodes ont déjà  fait leurs preuves dans certains clubs, aussi bien économiquement que sportivement.

Un modèle ayant déjà fait ses preuves

La data a également donné des résultats économiques dans certains clubs, réputés pour leur réussite sur le marché des transferts. On peut citer Porto, Monaco mais également Liverpool. Il s’agit de data analtytics : l’analyse des données financières pour en tirer d’importantes plus-values.

Le principe est simple : le trading de joueurs. D’une manière simpliste, il s’agit exactement du même phénomène que l’on peut observer sur FIFA Ultimate Team.  Les clubs vont chercher à identifier les « market inefficiencies », c’est-à-dire les joueurs qui à un instant T sont sous-évalués sur le marché des transferts. Il s’agira alors de le revendre à sa « fair value » (sa valeur juste dans un modèle pur et parfait) ou tout simplement de le garder en ayant fait une bonne affaire.

Le meilleur exemple en l’espèce, c’est celui de Mo Salah. L’égyptien avait été acheté par Liverpool pour 50 millions d’€. 8 mois plus tard, il était estimé à 163 millions d’€. Il est donc question d’une plus-value potentielle de plus de 100 millions d’€ : soit 25% des revenus totaux des Reds ! Monaco, sur le même principe a encaissé plus de 360 millions d’euros de plus-value entre 2014 et 2017.

Au-delà de l’aspect économique, le côté sportif connaît aussi de belles réussites. On peut citer Midtjylland, champion Danois en 2015 avec un très faible budget transfert. La stratégie était évidemment celle de miser sur des recrutements à fort potentiels grâce à l’analyse de données, mais aussi sur un suivi quotidien des joueurs toujours sur le même principe.

Outre le cas des clubs professionnels, la donnée va également venir chambouler d’autres pans de l’écosystème football.

Une généralisation de l’intelligence artificielle dans l’écosystème football

Cette généralisation de l’utilisation des data et de programmes d’intelligence artificielle ne touche pas que les grande puissances du football. En effet, on trouve un club amateur de 7ème division anglaise : Wingate & Finchely FC qui a décidé de se lancer dans l’innovation. Il s’agit ici d’un ordinateur qui conseille le coach en lui posant des questions sur son équipe et les adversaires du jour. Une fois ces données collectées, le robot pourra proposer le dispositif le plus adapté et quelques conseils de jeu basiques.

Dernier volet de la Remondata : vous allez désormais tout savoir sur le sujet.
Les robots humanoïdes : vers toujours plus de réalisme.

On remarque également des touches de ce progrès technique dans le journalisme sportif. Depuis maintenant 3 ans, le Washington Post utiliser l’intelligence artificielle pour rédiger des articles. Il s’agit pour nos voisins d’Outre-Atlantique de concentrer Heliograf (le nom de l’IA) sur des brèves d’actualités touchant au sport. Celui-ci permet les journalistes de l’équipe de se concentrer sur des articles plus réfléchis, et de laisser les brèves d’actualités basiques à l’ordinateur. Tout le monde y gagne, jusqu’au lecteur ne recherchant pas d’analyse poussée dans une dépêche d’actualité.

Après s’être intéressé aux fournisseurs de données, essentiels aux analyse de données et au déploiement de technologies d’intelligence artificielle, aux bienfaits de celles-ci sur les clubs et aux plus-values évidentes qu’elles pouvaient apporter, on  a constaté que ces système étaient aujourd’hui bien implanté dans les grosses écuries, mais aussi chez d’autres acteurs de la sphère ballon rond. Si ces systèmes sont chez certains en place depuis une dizaine d’années, et ont déjà produit des résultats conséquents, il est indéniable que l’utilisation de la data va croître au fur et à mesure des années et probablement bouleverser le football tel qu’on le connaît aujourd’hui.

0 comments on “Dossier – Remondata : La Data aujourd’hui – 3/3

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :