Carte blanche

Top 10 des raisons de se passionner pour la Coupe du Monde féminine

Allez, plus d'excuse! Pour ceux qui ne se sont pas encore mis à la Coupe du Monde, voici un Top 10 des raisons de le faire.

1- Parce qu’il y a un France-Brésil :

« La France bat le Brésil 3-0, 2 buts de Zidane, 1 but de Petit […] après avoir vu ça, on peut mourir tranquille », cette déclaration mythique de Thierry Rolland est ancrée dans la mémoire de tous les fans de foot français. Chez les hommes, un France-Brésil, c’est mythique. Un peu pour la qualité des différentes rencontres au cours de l’histoire, mais surtout parce que l’issue tourne souvent en faveur des tricolores. Impossible donc de ne pas assister ce soir à 21h à cette passation de témoins entre hommes et femmes. Les brésiliennes ont du talent (Marta, Cristiane), les filles de Corine Diacre du caractère. En plus, les brésiliennes sont loin de leurs standards d’antan et peuvent difficilement prétendre à la victoire finale De quoi se poser devant un bon France-Brésil, sans trop stresser.

2- Vous êtes africain(e) :

Chez les hommes, malgré des joueurs au talent exceptionnel, aucune équipe n’a jamais dépassé les ¼ de finale. Alors on se rappelle des belles épopées, oui, (Cameroun 1990, Sénégal 2002, Ghana 2010…) mais c’est à peu près tout. Pire, lorsqu’une nation africaine parvient à passer les poules, on considère déjà que c’est une belle performance. Et bien chez les filles c’est différent, puisque le Cameroun et le Nigéria sont toutes deux parvenues à rallier les huitièmes de finale. Le Nigéria a malheureusement dû s’incliner contre l’Allemagne (0-3), la marche était trop haute. En revanche le Cameroun, mené par une Nchout en feu lors du dernier match de poule, peut rêver d’une belle épopée et pourquoi par se hisser en demi-finale, une potentielle première pour le continent donc.

3- Vous êtes fan de microscope :

Vous le foot, ce n’est pas trop votre truc. Vous, c’est la précision. Observer des phénomènes invisibles à l’œil nu au microscope, vous êtes expert(e). Ça tombe, la FIFA a décidé de donner toute sa place à cette activité durant ce mondial féminin. Toutes les arbitres sont d’ailleurs contaminées, et leur passion c’est d’observer si oui ou non le pied de la gardienne est en contact avec la ligne de but au moment où un penalty est tiré. Si le fan de foot considérera cette nouvelle tendance comme une aberration bafouant l’esprit du jeu, le biologiste qui sommeille en vous ne pourra qu’approuver ce nouveau besoin de précision extrême.

4- God bless America :

Vous considérez le drapeau aux 50 étoiles comme le vôtre et Sam comme votre oncle. Si vous vous êtes enthousiasmé(e) pour l’équipe masculine (quart de finaliste en 2002 notamment), attendez de voir les filles, véritables reines du soccer outre-Atlantique. Regarder une compétition de foot où les Etats-Unis sont favoris, avouez que ça change la donne. Très clairement au-dessus du lot techniquement et physiquement, les filles de Jillian Ellis roulent pour l’instant sur la compétition. Le plus impressionnant, c’est que les remplaçantes sont quasiment au niveau des titulaires. Le sacre leur tend les bras, et tant pis si elles risquent de devoir massacrer le pays organisateur en quart de finale.

5- Parce que c’est la canicule :

La canicule va s’abattre sur l’hexagone. Des pics à 39° sont notamment annoncés en milieu de semaine dans la capitale. Avec ce cagnard, mieux vaut éviter de sortir. Le meilleur plan consiste encore à rester à l’intérieur, volets fermés, petite clim ou petit ventilateur, boisson fraîche avec des glaçons devant la télé à regarder du foot. Regarder des athlètes cavaler sous un soleil de plomb en étant au frais chez soi, c’est déjà un kiff en soi. Les bières en terrasses pourront bien attendre parce qu’au fond, l’été ne fait que commencer.

6- Les Bleues ont une super équipe :

Un premier tour de coupe du monde un peu laborieux, ça ne vous rappelle rien ? Impossible de ne pas faire le parallèle avec les hommes de Didier Deschamps en Russie l’été dernier. Pourtant, les françaises ont une super équipe pour rêver à la victoire finale. Si on regarde le verre à moitié vide, on se dit que Corinne Diacre n’a pas (encore) trouvé le bon système. Si on le voit à moitié plein, on se dit que ça va se décanter à partir de ces huitièmes de finale. Allez, on vous le dit en avant-première, Asseyi va être titulaire sur l’aile gauche, Le Sommer va être replacée dans l’axe en soutien de Gauvin, et c’est toute l’animation offensive des Bleues qui va changer de visage. Il ne faut pas rater ça.

7- Le record de durée pour une séance de TAB :

Une phase à élimination directe de coupe de monde sans tirs au but, ça n’existe pas. Pour preuve, ce fût déjà le cas hier entre la Norvège et l’Australie avec une victoire finale des scandinaves. Si cette première séance s’est déroulée sans accroc, on pourrait assister lors de la suivante à un moment d’histoire. Et oui, avec cette nouvelle application stricte de la règle, chaque tir au but pourrait être vérifié, re-vérifié, re-re-vérifié par l’arbitre pour s’assurer qu’un pied de la gardienne touche la ligne, on pourrait bien battre le record de la plus longue séance de TAB de l’histoire. Il est actuellement détenu par Bocas Juniors – Newells Old Boy en 2013.

8- Un maillot frappé du coq sans étoile, c’est insensé :

Depuis le deuxième sacre des hommes en 2018 et la refonte de son logo par la FFF, seule l’équipe masculine senior porte deux étoiles sur son maillot. Toutes les autres équipes (U20, Espoirs, Féminine) arborent désormais un maillot sans étoile. Depuis 1998, on s’était habitué à voir les maillots de toutes les équipes de France frappés d’une étoile. C’est comme un vide, un trou béant à combler, une erreur à rectifier. La compétition se déroulant, les filles ont besoin de tout notre soutien pour redonner à l’histoire son cours naturel. Et oui, car pour tout bon français qui se respecte, depuis un soir de 12 juillet, un coq sans étoile est tout simplement inenvisageable.

Non, mais y a rien à faire, sans étoile, ça fait vide

9- Seulement deux matchs à se cogner :

Pour les plus pessimistes et les plus réfractaires au football féminin, faîtes un effort, ça ne devrait pas durer trop longtemps. En huitième c’est France-Brésil, et en toute bonne logique l’aventure devrait s’arrêter en quart contre les Etats-Unis. C’est deux matchs à regarder, 180 petites minutes à sacrifier pour pouvoir dire sans trembler des genoux « La coupe du monde féminine ? Evidemment que j’ai regardé ». Et au pire, si les Bleues parvenaient à réaliser l’exploit contre les américaines, vous aurez assisté à un super moment de sport et vous aurez envie de regarder la suite. Ça se tente non ?

10- Des matchs à élimination directe de coupe du monde :

Une coupe du monde, dans n’importe quel sport, ça reste un événement, d’autant plus quand ça se passe à la maison. Alors ok, le niveau du premier tour était un poil décevant, mais est-ce vraiment ce qui compte dans des matchs à élimination directe ? En partie bien sûr, mais laissez-vous prendre par l’intensité, le stress, le suspens. Quand vous regardez les Jeux Olympiques, êtes-vous certain(e) de comprendre les règles de toutes les épreuves ? Non, et pourtant vous vous passionnez pour l’enjeu. Et bien là c’est pareil, il suffit de vous laisser porter par l’engouement qui est en train de se créer.

À propos Robin

Le football, c'est comme un iceberg, si on ne le regarde qu'à travers le prisme des résultats, on n'en voit que les 15% émergés, et on en rate l'essentiel: le jeu, les histoires, la dramaturgie, la construction d'une victoire, les rapports de force qui se défont au cours d'un match. Bref, tout ce qui fait que le football n'est pas une passion mais bien plus que cela!

1 comment on “Top 10 des raisons de se passionner pour la Coupe du Monde féminine

  1. Ping : Dossier – Mother soccer : Transversale pour l’oncle Sam – 1/3 – Penaltoche

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :