Carte blanche

Après l’échec en Ligue des champions, quel mercato pour la Juve ?

Vu l'échec cuisant Champion's et la domination en Serie A, la Juventus doit recalibrer son effectif autant que son jeu. Un gros mercato estival en perspective ?

Vu l’échec cuisant en Champion’s et la domination en Serie A, la Juventus doit recalibrer son effectif autant que son jeu. Un gros mercato estival en perspective ?

Malgré un huitième scudetto consécutif, les supporters de la Juventus sont aigres-doux. L’élimination en quart de finale de Ligue des champions dans une opposition à leur portée a fait mal. Pire, un Ajax sexy, jeune et jouant un football magnifique a foutu de gros complexes à la Vieille Dame.

Malgré cela, le président Agnelli a confirmé Allegri dans ses fonctions dès la fin du match du titre contre la Fiorentina samedi dernier. A défaut de mieux ? Peut-être. Toujours est-il que le technicien toscan connaît le deal : il faudra proposer un jeu plus léché et flamboyant l’année prochaine. Les supporters ne veulent plus se cogner des purges dictées par le seul résultat.

Si l’effectif blanc et noir est hyper talentueux et semble en avoir sous le pied, il a affiché certaines limites. Alors partons du principe, certes osé, qu’Allegri s’emploiera à mieux faire jouer les siens. Dans cette perspective, les piémontais doivent réussir leur mercato et régler certains problèmes.

En défense, des certitudes à renforcer

Szczęsny est un excellent gardien et a largement distancé Mattia Perin. La Juve a un bon ticket avec ces deux-là, aucune raison d’en changer. En défense centrale en revanche, les blessures du capitaine Giorgio Chiellini ont illustré une certaine friabilité de la charnière. Rugani ne semble pas encore assez consistant et Bonucci a besoin d’un chien à côté de lui. Cáceres a été recruté l’hiver dernier pour faire le nombre après le départ d’un Benatia fâché de ne pas jouer assez.

Il faut donc un central costaud et prêt à montrer les crocs même quand l’enjeu sera fort, Barzagli ayant décidé de prendre une retraite bien méritée. La piste menant à Manolas (AS Roma) semble à ce titre idéale. Habitué à la Serie A, pas puceau en Ligue des champions, le signer ressemble à une bonne idée. Problème, sa clause libératoire est aux alentours de 40 millions. Ça fait cher, mais Varane vaudrait le double et le grec a comme agent Mino Raiola, il ne faut donc rien exclure. Attention à ne pas se le faire souffler par d’autres grosses écuries avec des besoins en défense (Manchester United par exemple).

Sur les côtés, l’effectif bianconero a de la ressource. En effet, il n’y a pas de débat sur Cancelo et Spinazzola, deux latéraux virevoltants et offensifs : ils seront là et on en attendra beaucoup. Allegri semble aimer le profil défensif de De Sciglio, il serait étonnant de le voir partir. Le cas d’Alex Sandro semble le plus épineux. Le Brésilien serait convoité par United et le PSG. Il pourrait rapporter 50 millions à une Juve qui l’a prolongé en décembre dernier (malins les gars).

A ce prix-là, il y a de quoi envisager une alternative crédible. Marcelo, un temps sur les tablettes, semble parti pour rester auprès de Zizou à Madrid. Le latéral gauche de Chelsea Emerson Palmieri, bien qu’assez offensif pourrait coûter aux alentours de 20 millions, de quoi réaliser une jolie plus-value. Pourquoi également ne pas envisager de racheter Cáceres, prêté par la Lazio et capable d’évoluer à plusieurs postes en défense. La Juventus aurait alors une rotation défensive assez complète, pouvant évoluer à trois ou quatre derrière.

L’entrejeu, secteur à renforcer fortement

Le milieu de terrain est le plus gros chantier bianconero. Entre blessures (Khedira, Can) et inconsistance (Bentancur, Khedira), Matuidi et Pjanic ont dû tenir la baraque. L’avenir du Bosnien en Italie n’est d’ailleurs toujours pas assuré, sa prolongation pas encore signée. Si la Juve s’oppose rarement au départ des siens lorsque la somme est alignée, Pjanic pourrait s’envoler vers d’autres horizons, au Real par exemple. Cependant, aux dernières nouvelles c’est plutôt Pogba qui serait proche de rejoindre les Merengue, ce qui pourrait amener Pjanic à rester.

« Faut vraiment que j’apprenne l’italien moi »

L’arrivée programmée depuis janvier d’Aaron Ramsey pour 0 euro fera du bien. Les joueurs de son profil, capables de casser des lignes et de frapper ont manqué depuis le départ de Pogba. Attention toutefois : le gallois se blesse beaucoup ; il faut donc penser à un renfort de plus. Les très prometteurs Zaniolo (AS Roma) et Tonali (Brescia) reviennent souvent : la Vieille Dame aime piller la concurrence, surtout si les joueurs en question sont italiens.

En tout état de cause, la Juventus doit progresser dans ce secteur de jeu tant il paraît impossible de performer en Ligue des champions sans (@PSG_Inside). D’ailleurs, le dossier Zaniolo semble être passé au second plan, puisque la Juve en pince totalement pour le jeune milieu offensif portugais de Benfica, João Felix (tout de même 18 buts et 10 passes en 39 matches cette saison). A 19 ans, son club l’a blindé avec une clause libératoire à 120 millions d’euros. Si elle veut enfin une grimper une marche supplémentaire, la Juve va donc devoir casser sa tirelire (à moins que… il va où déjà Rabiot ?…).

Offensivement, la Juve peut (se) régaler

Devant, la Vecchia Signora a de quoi se faire une orgie. Le directeur sportif Paratici a assuré que Dybala resterait. Ce dernier semble de toute façon vouloir s’inscrire dans la durée à Turin. Nedved lui aurait signifié ces jours-ci son intention de le conserver au centre du projet. Il faudra alors réussir à le faire jouer avec Cristiano Ronaldo qui a déclaré rester « à 1000% » après le titre obtenu.

Cuadrado, qui a les faveurs d’Allegri, est un couteau suisse utile (latéral, mezz’alla, milieu ou ailier droit). Il a d’ailleurs beaucoup manqué à la Juventus qui aurait bien eu besoin de lui pour diversifier son jeu au mois de mars. Bernadeschi a progressé cette année et s’impose doucement comme un titulaire. Mandžukić a prolongé jusqu’en 2021 mais son temps de jeu devrait se réduire proportionnellement à l’augmentation de celui de Moïse Keane.

Enfin, il y a le fantasme Chiesa. Le jeune italien de la Viola coûte cher, très cher. Aux alentours de 70 millions d’euros selon les médias. Trop cher pour dissuader la Juventus de le prendre dès cet été ? Peut-être pas. Douglas Costa a une valeur marchande et pourrait partir pour minimiser l’investissement sur le joueur de la Fiorentina.

Des transferts, oui, mais avec quelle organisation ?

« Aaaah, encore une belle journée qui commence en 4-3-3 »

Peu importe le système, il faudra que la Vieille Dame travaille les séquences de possession pour produire du jeu, développer une alchimie technique collective et non plus se reposer sur une assise défensive forte et sur la supériorité individuelle de solistes géniaux. La Serie A, archi dominée, sera un bon terrain d’expérimentation. Et si l’infirmerie est moins remplie au mois de mars 2020 qu’elle ne le fut en 2019, ce sera open bar pour Allegri qui a les mains libres pour tout tenter.

On peut imaginer un vrai-faux 3-5-2 comme contre l’Atlético ou Emre Can redescendait d’un cran en phase de possession pour libérer complètement les latéraux. Un 4-3-3, système cher au mister, avec un gros milieu de terrain, est aussi envisageable même s’il a pour défaut de ne pas mettre Dybala en avant.

Allegri est un formidable coach pour adapter son équipe en cours de match, rappelez-vous comment ses changements avaient permis aux Bianconeri de retourner la situation contre Tottenham en huitième de finale de LDC 2018. Avec autant de cartouches à disposition, les tiffosi pourraient enfin voir du beau football à l’Allianz Stadium. Mais c’est finalement peut-être là que réside la plus grande inconnue : Max est-il réellement capable de faire évoluer sa philosophie conservatrice et ultra-réaliste ? Peut-il réussir à conjuguer sa rigueur tactique et une évolution technique profonde ? La réponse cet été.

0 comments on “Après l’échec en Ligue des champions, quel mercato pour la Juve ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :